Actualités


Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil
Des acheteurs plus vieux et plus riches qu'il y a 10 ans Egerim conseil

Le profil type des acquereurs a évolué sur ces 10 dernières années. L'apport pour acheter un bien immobilier en France a doublé en 10 ans.

Le francais est donc de plus en plus économe.

L'acquéreur d'une maison ou d'un appartement est toujours dans 70% des cas un primo-accédant, c'est à dire qu'il s'agit de son premier achat. Mais la bonne nouvelle c'est qu'il est plus riche qu'il y a 10 ans.

Une étude publiée en fin d'année par Meilleurstaux.com dresse le portrait de l'emprunteur en 2014. Le premier constat: Face aux sommets atteints par les prix du marché, ses moyens financiers ont dû s'adapter. Le second constat, conséquence du premier: il doit souvent solliciter l'aide des proches pour réaliser son projet.

D'après les statistiques présentées dans l'étude, l'âge moyen des candidats à l'accession est aujourd'hui de 37,4 ans quand il n'était que de 32 ans en 2004.

Les Francais achètent donc plus tard mais avec des revenus plus conséquents. Le revenus moyen par foyer est de 5 237 €, mais les disparités sur le territoire sont importantes. 4 300 € pour l'est de la France et près de 8 000 € pour les parisiens.

Des revenus élevés mais de belles économies aussi.

L'apport moyen des candidats est passé de 50 000 € en 2010 à près de 70 000 € en 2014.

Il apparait plus que jamais incontestable que l'achat immobilier est souvent conditionné une solidarité familiale qui fonctionne.